AECO Gestion Privée à Marseille

Comment mettre en place un PEI / PERECOI

Comment s'y retrouver dans les dispositifs d'épargne retraite ?

L’enjeu de la retraite n’a échappé à personne, les assureurs et banquiers nous le rappellent suffisamment ! Le problème est que les produits d’entreprise se sont cumulés depuis une trentaine d’années : PER, article 83, article 39, loi Madelin Retraite, PEI / PERECOI, PERE. Il devient difficile de faire le tri d’autant que la multiplicité des régimes reflète les luttes fratricides des assureurs et des banquiers sur ce sujet. Même si c’est moins vrai aujourd’hui, un banquier bien né vous orientera de préférence vers un PERECOI alors qu’un assureur traditionnel privilégiera un PER Entreprise (ex « Article 83 »).

A qui s'adresse les PEI/PERECOI ?

Il faut le dire d’emblée, les PEI / PERECOI sont un dispositif « social » destiné avant tout aux salariés de l’entreprise. Si le chef d’entreprise y a accès c’est uniquement pour que son intérêt personnel le pousse à mettre le dispositif en place… d’ailleurs ça a marché ! Tellement social que les salariés doivent pouvoir participer au PEI / PERECOI dans les mêmes conditions d’abondement que le dirigeant. Vous l’avez compris, ce dispositif s’adresse aux patrons qui aiment leurs salariés et veulent le leur montrer ! Bien sûr, quand le salarié est le conjoint du patron c’est plus facile ! Ce point constitue une différence fondamentale car les dispositifs assurantiels peuvent être individualisés pour le dirigeant (PER Individuel mais aussi PER Entreprise).

Attention aux montages abusifs proposés par des conseiller clientèle peu scrupuleux : il faut toujours veiller à ce qu’il y ait un salarié réel dans l’entreprise. Par exemple, une femme de ménage embauchée quelques heures par semaine ne suffira pas.

Qui peut me conseiller pour mettre en place un PEI / PERECOI ?

La mise en place d’un dispositif collectif n’est jamais simple. Déjà, il faut un salarié (quitte à embaucher ?). Ensuite, il faut positionner le curseur de l’abondement à un niveau suffisamment motivant pour le dirigeant sans être ruineux car il profitera aussi aux salariés. Enfin, il y a le choix du gestionnaire du dispositif et des fonds de placements. On le devine, il faut parfois cumuler plusieurs problématiques : le libéral aura peut-être intérêt à salarier son conjoint pour bénéficier du dispositif. Dans ce cas, il faudra jouer sur les règles d’abondement, voire ajouter un accord d’intéressement. Un conseiller financier devra trouver un produit ouvert proposant des fonds performants puis conseiller chaque année les bénéficiaires sur leur investissement. Seul un spécialiste pourra vous éclairer sur ces différents aspects en appui de votre expert-comptable.

Mettre en place un PEI / PERECOI nécessite une combinaisons des expertises de l’expert-comptable, du CGP et parfois de l’avocat. Adressez vous à des cabinets d’expérience qui ont traité de nombreux dossiers sur ces sujets.

Faut-il être accompagné pour adapter le PEI / PERECOI dans le temps ?

Juridiquement, le dispositif demandera peu d' »entretien » dans le temps. Déjà, il faudra ajouter les quelques options que le législateur trouve bon d’inventer au fil des réformes des retraites. Ensuite, avoir un conseiller qui vous tient au courant des évolutions fiscales et sociales sera appréciable même si tout ça est un peu subi. A mon sens, le principal sujet sera de savoir quand et comment compléter le dispositif avec un accord d’intéressement, voire un accord de participation. Surtout, l’intéressement pourra être un véritable booster pour votre PEI / PERECOI en ajoutant une dimension managériale à l’aspect rémunératoire de ces dispositifs.

Comment être conseillé pour la gestion financière de l'épargne ?

Les fonds des PEI / PERECOI ont souvent la réputation d’être des mammouths « benchmarkés » délivrant peu de surperformance. Ceci est vrai pour les produits de réseau bancaire mais ce n’est pas une fatalité. Des offres nouvelles ont été lancées depuis quelques années. Elles reprennent le principe de l’architecture ouverte intégrant les meilleurs gestionnaires de la place. Rassurez-vous, il n’est pas trop tard pour bien faire : les dispositifs sont parfaitement transférables. Mais attention, avoir de bons choix de placement demande d’avoir aussi les lumières pour choisir le bon fonds en fonction de son profil et du type d’épargnant. Sur ce point les mieux placés pour vous orienter sont les CGP qui ont l’habitude d’analyser les fonds et qui connaissent les « bons chevaux » du moment. Vos salariés apprécieront que vous leur offriez l’accès à ces conseils avisés.,

Qui me conseillera quand je récupérerai mon épargne ?

Que faire du capital épargné sur votre PEI / PERECOI. La réponse ne va pas forcément de soi : faut-il convertir l’épargne du PERECOI en rente viagère ? Faut-il débloquer l’épargne du PEI pour faire autre chose ? A quel moment ? Débloquer pour réinvestir sur le PEI / PERECOI et retoucher l’abondement ? Toutes ces questions demandent une analyse de la situation individuelle de chacun. Vous pouvez consulter notre article sur Les 7 critères pour bien choisir son conseiller financier en cliquant sur ce lien.

Articles sur le même thème

Noter cet article

Cliquer sur un étoile pour noter cet article

0 / 5. 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.