Loi Pinel 2018 à Marseille – Faut-il y aller ou pas ?

La loi Duflot n'a pas été le succès escompté, tous les acteurs le constate.

Certaines conditions prévues par la loi ne permettait pas, pour beaucoup de catégories d'investisseurs, d'avoir les paramètres pour réaliser un investissement immobilier réussi. A un marché immobilier tendu s'ajoutait des plafonds des loyers trop bas, et une réduction d'impôt insuffisante.

La nouveau gouvernement "Valls 2", aidé de son nouveau ministre du logement madame Pinel, a donc revu sa copie. Leur but a été de modifier en substance la loi Duflot afin de la rendre plus attractive économiquement et fiscalement pour les investisseurs. Pour cela plusieurs modifications ont été réalisées.

Certaines grandes villes étaient classées en zone B1, avec un plafond loyer de 10€ du m². Ce montant est bien plus bas que le marché locatif réel. certes, c'est le but, puisqu'il doit permettre à des ménages moins aisés de pouvoir se loger. mais l'écart était trop important, si important que les investisseurs perdaient beaucoup trop de rentabilité. Dans 4 grandes villes, Marseille, Lille, Montpellier et Lyon, le zonage a été en changé en zone A. Le plafond des loyers est passé alors à 12€42 /m².

La réduction d'impôts, fixe et unique en loi Duflot à 18%, est maintenant avec la loi Pinel au choix de l'investisseur, selon la durée d'engagement de location. Un engagement de location de 6 années donne une réduction d'impôts de 12%, 9 donne 18%, et 12 années donne 21% de réduction d'impôts. Un investissement immobilier se fait raisonnablement toujours sur du moyen/long terme. Un engagement de location de 6 ans nous parait bien trop court pour un retour sur investissement réussi. Nous conseillons de privilégier a minima 9 années, sinon pourquoi pas profiter de la réduction d'impôts de 21% avec un engagement de 12 ans, qui est au final le plus cohérent pour un tel investissement.

Enfin, point qui avait été abandonné avec la loi Duflot, la loi Pinel permet à l'investisseur de louer son bien à un ascendant ou un descendant de sa famille. Attrait de plus non négligeable pour des objectifs d'investissement pour loger un parent isolé, ou un premier logement pour un enfant par exemple.

La loi Duflot avait un goût d'inachevé. Nous pensons qu'avec ces "retouches" de la loi Pinel, les conditions sont réunies pour réussir son investissement.

Mais cette loi fiscale ne doit pas faire oublier que loi Pinel ou pas, le vrai critère d'un investissement réussi est le lieu ou se situe le bien.

Ce contenu a été publié dans Conseil en Investissements. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.