Les SCPI

Diversifier son patrimoine : connaissez-vous les scpi ?

Il existe un véhicule de placement très apprécié des français, les SCPI.

Les Sociétés Civiles de Placements Immobiliers, sont, comme le nom l’indique, des sociétés qui investissent dans de l’immobilier locatif.

Leur but est de générer des revenus, issus des loyers, afin de les redistribuer aux associés, au prorata de leurs parts.

Il existe deux natures de scpi :

Scpi à capital variable et à capital fixe :

La première permet de connaitre un prix de part relativement fixe. L’associé a la possibilité de revendre ses parts plus facilement sur le marché secondaire. Cette démarche de revente est encadrée par la société de gestion.

Les scpi à capital fixe sont plus enclines à subir des variations de prix, à la hausse comme à la baisse. Et il peut être plus compliqué de revendre ses parts.

On peut également considérer deux types de scpi : de rendements, et fiscales.

La plupart des scpi dites de « rendement » sont investies dans des murs de bureaux et de commerces, dans les grandes villes.
Cela peut être des villes françaises, mais également des villes de pays étrangers, tels que l’Allemagne.
Ce pays et sa bonne santé économique incite les scpi étrangères à se pencher sur les immeubles des grandes villes allemandes.
Ces scpi de rendement distribuent des revenus avec un rendement de l'ordre de 4 à 6% par an.

Il existe des scpi investies dans des biens locatifs d’habitation, mais elles sont plus rares.
Dans ce cas, ce sont généralement des scpi dites « fiscales ».

Elles détiennent des biens qui demandent beaucoup de travaux avant d’être mis à la location, le porteur de parts pourra alors bénéficier d’un « déficit foncier ».

La société peut investir également dans des biens neufs. L’investisseur pourra alors bénéficier des lois de défiscalisation en vigueur (Loi Pinel actuellement).
Ce type de scpi fiscales propose généralement des rentabilités inférieures aux scpi de rendement. Il ne faut pas espérer plus de 3%/an.

Il existe plusieurs manières d’investir en scpi

Au comptant.

L’argent que vous investissez dans les parts génèrera directement des revenus, le plus souvent trimestriels.

A crédit

De la même façon que l’on peut s’endetter pour acquérir un bien immobilier locatif, on peut faire un crédit auprès de la banque afin d’acheter des parts de scpi. Les revenus viendront rembourser tout ou partie de la dette.

Par l’intermédiaire d’une assurance vie

Pour les contrats multisupports ayant accés aux unités de compte, il est possible de diversifier son épargne en scpi. Cela permet d’obtenir une allocation d’actifs bien diversifiée.

En démembrement de propriété.

Comme pour un bien détenu en direct, l’investisseur peut choisir d’acquérir uniquement la nue-propriété de la scpi, laissant l’usufruit à un tiers. La valeur de la part a un coût de l’ordre de 60% par rapport au prix de la pleine propriété (pour une durée de démembrement de 15 ans), en contrepartie les revenus reviennent à l’usufruitier. A la fin du démembrement, le nu propriétaire devient plein propriétaire des parts, sans aucun droit à payer.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.